french

Froid

 

Une frêle silhouette domine la vallée

 

Du haut d’un petit pic enneigé

 

Elle glisse, frôle, dévale les prés verts

 

Et on murmure son nom : « hiver »

 

 

 

Tout se fige lentement sur la plaine

 

Le ruisseau se transforme en miroir d’argent

 

Tandis que les arbres se teintent de blanc

 

Et que les fleurs se couvrent de chaines  

 

 

 

Le givre lentement tombe du ciel

 

Et couvre la vie d’un manteau de gel

 

Mitraille le peuple des prés de grêle

 

 

 

Puis tout s’arrête, lourd silence

 

Le blizzard, de sa formidable lance,

 

Figea le vie d’un calme éternel

View sigma_vdr's Full Portfolio

Le bal des méduses

 

Sous l’eau, dans les ténèbres et dans le froid

 

Approchent par une dans gracieuse

 

Des comètes de verre, des fils de soie

 

Par une dans merveilleuse viennent les danseuses

 

 

 

Dans un silence d’abysse, des demoiselles arrivent

 

D’un coup les ombres reculent, la couleur renait

 

D’albâtre, de sang, d’herbe ou dorée

 

Scintillent les étoiles à la dérive

 

 

 

La merveille garde les yeux éveillés

 

Tandis que leur bal vous envoute

 

Et leur vague vous font partager leur route

 

 

 

Les lumières au loin s’éteignent, l’âme saigne

 

Et de manière funeste un ballet s’achève

 

Très loin sous l’océan, la baleine est rassasiée.

Author's Notes/Comments: 

 

 

View sigma_vdr's Full Portfolio

Abel de Larue - French Sorcerer

Folder: 
Poetry

Under influence of a Demon,

French Sorcerer, black dog.

Being known as The Smasher,

Not unlike the Desh...

 

Placed in a Franciscan monastery,

By his mother in her commandery.

He became enraged, abusing him,

By beating him, he plotted revenge.

 

He said a black spaniel appeared to him,

Promising to help him, going to his aid

Surrendering himself as in a raid.

 

Arrested on charges of Sorcery,

Spell casting, hatred and grief.

The Demon never rescued him,

For such forces of the law he can't win.

 

He was found guilty and hanged,

But his spirit was encouraged.

Now he hates even more,

Horror, destruction and gore.

 

[He was executed on July 20, 1582].

Author's Notes/Comments: 

A poem about a Black Sorcerer.

View mvtsicky666's Full Portfolio

Fleur de Lis

1889

on Tops of Parisian Towers

'there is no place like home'

 

come with Emblems

carried high above heads

Song of Solomon

 

lilium inter spinas

Mary me Madonna

in your red Veiling

 

autumn crocus

kold Kill with beauty

Oleander close behind

 

coats with many arms

saintless The scent

Of your Lilly Flower

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


View hce's Full Portfolio

Dame Décision

Folder: 
Ethereal Fragments

La Dame Décision,
Dans son lourd mantel
De volonté tissé,
Promène son regard
Sur les humanités
Aux esprits épars,
Tout miel ou tout gel.

Dans les brumes du matin,
Dans les voiles de son cristal,
Que voit-elle, la Dame d'Airain ?
Quels sont ses obscurs desseins ?
Son visage toujours pâle
Ne semble exprimer que le dédain
Pour ces gens sales,
Aux désirs ingérables.

Seule dans sa tour d'ivoire,
Épiée par des histoires
Contées par les troubadours,
Dans chacun des faubourgs,
Dans chacune des auberges,
Quand l'ennui les submerges.

Elle existe, je puis le dire
Le vent la visite, et la mire.
Quand l'Aquilon souffle,
Dans son chant, il étouffe
Les réflexions de la belle
Aux yeux de vermeille.

Tendez l'oreille, amis,
Et vous entendrez
Cette voix chargée
De glace et de brasiers.
La compassion pour la vie,
La haine pour l'ennemi.

Je vous entends, je vous ouïe
Mais quel est donc cet ennemi ?
Je ne puis vous dire,
Car tout n'est que soupir
Et le vent, jaloux,
Cache tout dans sa toux.

Dans les brumes du matin,
Dans les voiles de son cristal,
Que voit-elle, la Dame d'Airain ?
Quels sont ses obscurs desseins ?
Le front plissé, tourmenté
Le regard enfievré,
Pourtant la compassion habite
Ses traits dignes du mythe.

Seule dans sa tour d'ivoire,
La Dame Décision oeuvre en silence,
Surveillant tous ceux qui pensent
Que leur vision de l'idéal humain
Est plus sage que celle de leur voisin,
Seule dans ses desseins noirs.

Elle existe, je puis le dire
Le vent la visite, et la mire.
Surprise à contempler
Ces gens pour qui aimer
N'est pas un mot vidé
Mais bel et bien une réalité.

Tendez votre esprit, amis,
Et vous sentirez,
Par le vent caressé,
Ces ailes céruléennes
Apaisant vos peines,
Cet amour de la vie

Je vous imagine, intrigués
Par cette présence réservée.
Je ne puis vous montrer
Quelles sont ses actions,
Car chacun doit éprouver
Cette étrange passion.

La Dame Décision,
Dans son lourd mantel
De volonté tissé,
Reste une énigme, un appel
Jalousement gardée
Par le froid Aquilon.

Author's Notes/Comments: 

First fragment of the Dame Décision - pseudo celtic fall fantasy saga, rise of a monotheism - first facet of the Oblivion project
The other facets being:
gUERRE: - a caballistic take on the Lucifer fall tied with the rise of the monotheism describe in DD (also in French)
Dark Time Laments: Once gods are perceived as lies and the world is falling apart, something calls from Oblivion's shores (alternating French and English.. and pictures originally)

View leewelo's Full Portfolio
tags:

Vie Société Rêve

Folder: 
Ethereal Fragments

Un jour on m'a dit que pour la vie
Rien ne valait jamais plus à nos yeux
Pour aujourd'hui ou ces demains bénis
Que ces palais en marbres bleu
Que ces éons dont nous rêvons
Que la vie que nous souhaitons

Faut il alors pour autant sacrifier
A cet or, à cette société
Cette existence dont la prestence
Dont le myrrhe nous attire
Quel est le prix que vous pouvez
En toute intégrité au fond de l'âme
Payer au fanes de cette vie

Complaire et se soumettre
Suivre cette déshumanité devenir un de ses êtres
Pour ne renaître que dans l'instant fugace
De ces traces de sensations perlées
Par ces vides occasionnés par votre âme tiraillée

Résister et continuer
La poursuite et la loi
De ces visions fécondes
Changer le monde autour de soi
Plier la réalité à cette volonté
Payer de ses efforts et de soi
Aux rêves morts d'une autre loi
Souffrir mais pour vivre
Cet aboutissement cet élan
En harmonie avec nos rêves de vie

View leewelo's Full Portfolio

ADIEU.

  ADIEU.

Tu es était remplit de passions,
De rêves brisés,
Quand la pluie frappait sur ton âme,
Tu refusais l impossible…

Il y a bien lonptemps,
Que tu aimais,
Même si tes baisées,
S était perdu sur le paver.

Adieu
Des paroles sans fin,
Je garde une part de toi,
Et n importe ou je suis, tu es las…

Ton sourire,
Tes regards si tristes,
Ils n`y ont pas crut,
Et un soir tu es partit dormir…

Tout ce qu’ils ont sut dire,
Herve a été trouvé nu,
La mort fut rapide,
Morgue d`amour !

La vérité,
J en pleure,
Car j aurais chéri,
Vibrer de leurs baisées…

Adieu, petit prince,
Tu as choisit la paix,
Et le sommeil,
Peut être un jour…

Tu retrouveras,
La flamme qui frémissait,
Tes paroles,
Resteront graver.

Tu as trouvé ton étoile,
Un ciel ou rien de meure,
Je ris et pleure,
C est mon requiem…

                COPYRIGHT@2006.H.NAUDET.

Author's Notes/Comments: 

i wish i could do it

View crowpied's Full Portfolio